visu Ville Interculturelle

La Charte se rapporte explicitement à la notion de « Villes ou Cités interculturelles » construite par le Conseil de l’Europe. Elle mobilise des principes et des concepts facilitant l’engagement d’un acteur (associatif, public ou privé) dans un processus de reconnaissance et de collaboration avec la multiculturalité de son public ou de sa population.

Les concepts d’interculturalité et d’intégration en sont les concepts centraux :
-          Le concept d’interculturel se définit comme un projet politique bâti sur la reconnaissance de tout individu et sur une négociation et une communication continues avec ces derniers ;
-          Le concept d’intégration suppose, pour sa part, l’existence de situations de dénis de droits, d’exclusions, de refus d’appartenance et de non accès aux droits pour certains individus ou catégories d’individus, contre lesquels il est nécessaire de lutter. Mais le concept d’intégration suppose aussi le refus de l’acculturation et de l’homogénéisation culturelle.

Enfin, la Charte se conçoit comme un instrument, pour les acteurs qui y adhèrent, vers la poursuite d’objectifs d’innovation sociale, de promotions des interactions entre les individus de culturels diverses et une démarche exhortant à l’expérimentation d’une citoyenneté active.

Concrètement, la Charte « Ville interculturelle » peut potentiellement favoriser :
-          Le dialogue et le rapprochement entre les cultures ;
-          La création de synergies entres les acteurs de l’immigration/l’intégration et de l’interculturalité ;
-          Le dépassement de toute communautarisation ou ghettoïsation ;
-          L’attribution d’un sens et une pratique quotidienne à l’intégration et à la citoyenneté ;
-          Le partage de l’espace public par les minorités ;
-          La valorisation des initiatives des associations adhérant au projet d’une société interculturelle ;
-          La visibilité des acteurs par une politique de communication appropriée ;
-          Etc.

A ce jour (septembre 2015), les signataires de la Charte « Ville interculturelle » sont les suivants :

ADAS ASBL
Alpha 5000 ASBL
Alma ASBL
Association des Ressortissants Nigériens-Namur ASBL
Caravane pour la paix et la solidarité (CPPS)
Carrefour des cultures
Centre culturel de Sambreville (CRAC's)
Centre d’Animation Interculturelle de la Basse Sambre (CAIBS)
Centre d’information et d’Education Permanente (CIEP)
Commune d’Yvoir
Commune de Ciney
Commune de Dinant (adoptée par le Conseil communal le 13 juillet 2015)
Commune de Sambreville (adoptée par le Conseil communal le 15 mai 2014)
Experts des nations pour le développement (ENDev) ASBL
La Payote ASBL
Maison de la Laïcité ASBL
Nouveau Saint-Servais asbl – Service d’Accompagnement aux Etrangers ASBL
PARI MENA (ASBL Mentor-Escale)
Plateforme communale des quartiers (PFCQ) de Sambreville
Sambre-alpha ASBL
Santé pour les Nations
Ville de Namur (adoptée par le Conseil communal le 13 novembre 2014)
Vis-à-vis ASBL

Haut de page