Des initiatives originales de projets d’insertion socioprofessionnelle


Ces vidéos ont été réalisées à l'initiative du C.A.I. dans le cadre du Forum Emploi-Diversité-Entreprise qui s'est tenu le 13 février 2020. Elles se veulent être des supports pédagogiques qui mettent en valeur les projets d'insertion socioprofessionnelle à destination des personnes étrangères et qui encouragent la diversité dans les entreprises. 


1ères capsules : "Mentorat : une véritable rencontre culturelle"

Acteur de cet accompagnement en région namuroise, le service de mentorat du C.A.I. fonctionne sur base d’une mise en relation d’un mentor avec la personne, primo-arrivante ou demandeuse d’asile, dont il assure l’accompagnement direct. Le mentor aide à mieux comprendre le monde du travail en Belgique. Cet accompagnement prend la forme d’une véritable rencontre culturelle qui apporte également au mentor une valorisation et une remise à jour de ses compétences.Deux projets de mentorat sont organisés au C.A.I. : le Mentorat Interculturel Namurois (pour des mentors hors de la vie active) et Net2WorkLa première vidéo présente le projet MIN, avec Bernadette, Mentor et Milana, accompagnatrice interculturelle au C.A.I.


La seconde présente Net2Work Asile, avec Stéphane, mentor, et Marie-Reine, Mentee.

"Désapprendre pour réapprendre", avec Kenny et Afico

Afico (asbl namuroise Animation Formation Information Coordination) organise une formation qui vise à permettre à tous de participer à la société dans ses aspects politiques économiques, sociaux et culturels. C’est un lieu où, tout à la fois, on comptabilise les compétences, on mène une approche interculturelle et on offre un « outillage » professionnel.Un parcours d’insertion… et humain. 

"Apprendre le français tout en valorisant ses compétences", avec Antoine et Carrefour des cultures

Accompagné par l’asbl namuroise Carrefour des cultures, dans le registre « valorisation des compétences », Antoine, débarqué de Syrie en 2015, a bénéficié de cours d’apprentissage pratique du français qu’il juge plus performants que les traditionnels cours de FLE (français langue étrangère), parce que plus en contact avec le terrain professionnel. L’action de Carrefour des cultures en termes d’apprentissage du français se noue dans un partenariat avec le FOREM, en privilégiant une valorisation des compétences basée sur les compétences acquises dans le pays d’origine. 

"Apprendre le français pour reprendre des études. Un exemple de résilience.", avec Maamon et l'Unamur 

Autre chemin sur la voie du marché de l’emploi, le parcours de formation en français pour préparer la reprise d’étude organisé par l’initiative locale d’intégration de l’UNamur. C’est celui emprunté par Maamon, infirmier venu de Syrie. À son arrivée en Belgique en 2015, il a axé son approche sur l’apprentissage du français de base, puis, à partir de 2018, sur une connaissance linguistique plus approfondie lui assurant une autonomie totale et une reprise d’étude en 3ème année d’infirmier à l’Henallux.   


"Travailler et se former", avec Lire & Ecrire et la Ressourcerie Namuroise

La Ressourcerie namuroise, reconnue comme entreprise sociale, engage 70 personnes. Entre 10 et 15 nationalités s’y côtoient. L’asbl Lire et Écrire assure la formation en français, dans un partenariat avec la Ressourcerie.  Dans son travail avec les entreprises, elle est attentive à ne pas se cantonner juste au français, mais à prendre en compte son contexte, à approcher les écrits du quotidien comme lire un planning de travail, les droits et devoirs des travailleurs, etc.

 

Contact : Emilie Jusniaux : 081 71 35 12 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Haut de page