bulleinterpellation

 

Le C.A.I., au départ de ses coordinations et de l’actualité, mène un travail d’interpellation politique, notamment en articulation avec l’ensemble des autres CRI.
L’objectif est d’abord que le politique et les décideurs publics connaissent les problématiques et les besoins des personnes étrangères et d’origine étrangère mais aussi de proposer des solutions créatives et alternatives quand cela s’avère nécessaire.

 

Normal 0 21 false false false FR-BE X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4

 

L’interpellation politique est un travail de tous les instants, au travers de tous les projets et actions du C.A.I. Toutefois, nous souhaitons la valoriser comme telle dans le souci de la nommer, de l’objectiver et de l’évaluer.
L’objectif est d’abord que le politique et les décideurs publics connaissent les problématiques et les besoins des personnes étrangères et d’origine étrangère mais aussi de proposer des solutions créatives et alternatives quand cela s’avère nécessaire.

Nous agissons essentiellement au sein d’espaces et de coordinations instituées, notamment au travers de nos nombreux mandats. En effet, le C.A.I. participe à plusieurs espaces et à différents niveaux (local, provincial, régional) nous permettant d’activer des leviers et de jeter des ponts favorisant les politiques à mener en matière d’intégration des personnes étrangères.
Ce travail se fait également en articulation avec l’ensemble des autres CRI et le DISCRI, qui produit notamment des mémorandums publiés en période d'élections, c'est d'ailleurs notre 7ème mission décrétale.

Influence dynamique, pression :

Nous avons un travail de conscientisation, de mobilisation et d'interpellation, de construction d’un rapport de force. En fin de compte, il s’agit d’interpeller les politiques menées par tous les acteurs à tous les niveaux.
Les trois rôles doivent être portés dans une même perspective de manière à permettre :

  • l'intégration des populations étrangères ou d’origine étrangère pour leur donner les moyens de participation ;
  • la reconnaissance des communautés étrangères ou d’origine étrangère par les représentants de la société d'accueil.

Perspectives globales :

D’ici 5 ans, le C.A.I. souhaite placer l’interculturel au cœur des politiques d’intégration actuellement encore trop centrées sur l’intégration sociale et individuelle des personnes étrangères ou d’origine étrangère.
Ceci passe notamment par l’interpellation sur l’articulation entre action sociale et éducation permanente et plus spécifiquement pour notre Centre par la reconnaissance même symbolique d’un financement comme association d’éducation permanente.

Perspectives spécifiques :

Jouer notre rôle d’interpellation politique lors des élections régionales ;
Défendre et promouvoir le concept de Ville Interculturelle au sein des comités d’accompagnement des Plans de Cohésion Sociale;
Défendre et promouvoir un secteur fort et en cohésion dans les espaces de décision supra territorial notamment sur l’articulation entre les politiques publiques d’intégration et éducation permanente (FESEFA, DISCRI, CWIPOE, comité subrégional,…) ;
Assurer en articulation avec l’équipe et spécifiquement la coordination pédagogique et la chargée de projet documentaire des mémorandums et notes politiques ciblées à soumettre aux instances.


Haut de page