La position d’un CRI

Pour l’ensemble de nos actions, il nous importe d’adopter la posture d’un Centre Régional d’Intégration, c’est-à-dire que nous sommes à la fois l’accompagnateur et l’évaluateur de nos partenaires. Nous sommes perçus comme l’agent de liaison entre le terrain et les pouvoirs subsidiants. Nous sommes dans l’obligation de coordonner ces opérateurs. Cette posture peut être adoptée de multiples façons. Au Centre d’action interculturelle, nous développons une approche interculturelle, participative et compréhensive de notre réseau sans toutefois être à son service. Par ailleurs, précisons que comme dans tous les réseaux, chaque acteur a sa propre zone d’influence et de pouvoir. La complexité de l’action en réseau se pose d’emblée en préalable à ce travail méthodologique.

Notre espace d’intervention se situe entre démocratisation et démocratie. La démocratisation étant l’accès aux droits fondamentaux en favorisant l’intégration, l’inclusion alors que la démocratie est l’émancipation.

Chaque travailleur et projets se situent dans l’action sur un axe d’intervention mais est malgré tout envisagé de façon transversale.

Nous devons veiller à avoir une approche interculturelle à travers l’ensemble des résultats visés. La sensibilisation, transversale dans toutes nos actions, est un moyen d’y parvenir.

Si notre gestion quotidienne s’élabore par projet, notre projet institutionnel s’entend comme un processus émancipateur des personnes étrangères et d’origine étrangère, qui permet la construction d'une identité sociale tout en gardant leur identité culturelle.

En même temps, il est tout aussi nécessaire de susciter et de développer une impulsion éducative au sein de la société d'accueil : intervenants sociaux, institutions et responsables politiques, ainsi que de toute la société, visant l'installation d'une notion d'altérité dans le respect de la différence et la valorisation de la ressemblance.

Cadre logique

Le cadre logique est une approche méthodologique nous permettant d’atteindre nos résultats. C’est une approche logique de conduite de travail à partir de nos réflexions ainsi que d’un ensemble de règles et de principes.

Le cadre logique constitue une mise en commun de nos missions, du projet politique et de la vision stratégique. Les axes d’intervention (résultats) ne correspondent donc pas spécifiquement à une mission, ni à un projet.

Le cadre logique permet de prendre une prise de recul par rapport à nos actions et projets, d’orienter nos choix politiques et stratégiques, d’évaluer nos actions et de mettre en place des indicateurs.

Voici dans les grandes lignes de quoi il en retourne:

Objectifs globaux

Pourquoi on veut le faire

Objectifs spécifiques et stratégiques

Ce qu’on veut faire

Résultats à atteindre

Quels résultats on pense obtenir

Activités opérationnelles

Comment on veut le faire

Les droits fondamentaux des personnes étrangères ou d’origine étrangère sont davantage respectés et leurs conditions de vie s’améliorent L’approche interculturelle est davantage prise en compte dans nos pratiques et dans celles des acteurs sociaux en vue de favoriser l’intégration des personnes étrangères ou d’origine étrangère


bulleaccompagnement

A.1.1. Présence dans les espaces de vie de PE-POE

A.1.2. Accompagnement individuel

A1.3. Accompagnement collectif

L’égalité des chances s’améliore

bullecoordination

A.2.1. Etablissement d’état des lieux et de constats et  de diagnostics

A.2.2. Coordination des activités d’accueil et d’intégration sur le plan provincial et local

Le premier accueil des personnes étrangères s’améliore

bulleformations centre de ressou

A.3.1. Organisation de formations (en ce compris séance d’informations) pour les intervenants sociaux

A.3.2. Publication de  revues et dossiers documentaires

A.3.3.Création et mise à disposition d’outils pédagogiques pertinents sur les questions d’intégration et d’interculturalité

A3.3.4. Accès à  des ressources documentaires et pédagogiques

La société interculturelle se construit et la participation citoyenne des personnes étrangères ou d’origine étrangère est effective

bulleinterpellation

A.4.1. Interpellations politiques

A.4.2. Participations à des cadres de concertations


Haut de page