Le racisme vu par le CAI

8 septembre 2020

Au CAI, nous le percevons comme un système complexe qui, au départ d’un dispositif idéologique, rencontre et active mythes, croyances et fantasmes ethnocentriques latents dans la société pour créer des rapports de domination. Cette idéologie, alimentée par des assignations identitaires et stéréotypes, se traduit par des réponses allant de sentiments et d’attitudes de peur, de méfiance et d’insécurité (préjugés), aux comportements de ségrégation (discrimination) pouvant conduire jusqu’à la mort et à l’extermination.

Les tensions que ce système provoque vont en augmentation dans des moments de crise économique, de transformation sociale telles que la mondialisation ou l’augmentation des inégalités dans le monde et elles se répercutent sur un secteur précarisé par sa fragilité ou inexistence juridique et citoyenne  : les étrangers et plus largement les personnes racisées.

L’idéologie raciste se structure autour de 4 éléments majeurs   :
1. L’homogénéisation des groupes racisés : les caractéristiques propres à chaque individu disparaissent derrière celles du groupe d’appartenance  ;
2. L’essentialisation : réduction de la personne à quelques caractéristiques, censées se transmettre de génération en génération  ;
3. La hiérarchisation : les caractéristiques attribuées au propre groupe d’appartenance (endogroupe) seraient supérieures à celles accolées à celles du groupe racisé (exogroupe).
4. La domination : le racisme se traduit par des rapports sociaux de domination qui à la fois se croisent avec le rapport de domination patriarcale et le rapport de domination socio-économique.

Le racisme n’est pas une fatalité, ni un vice de certaines personnes. Il peut et doit être combattu par un travail de sensibilisation et d’information, un vrai contre-projet de société en lien avec la convergence des luttes contre les inégalités sociales, le sexisme et toutes les discriminations.

Le C.A.I. propose annuellement des formations autour de stéréotypes, préjugés, discrimination et racisme.
Vers les formations

Il développe également des animations et des actions de sensibilisation à destination de citoyens de tous les âges.
Vers les actions de sensibilisation

Enfin, il coordonne la plateforme provinciale de lutte contre le racisme, qui réunit une quarantaine d’acteurs locaux.

Personnes de contact
Juliette Lavency
Liliana Gomez

Les autres acteurs de lutte contre le racisme
UNIA, centre intersidéral pour l’égalité des chances
MRAX, Mouvement contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie
BePax