Plans de lutte contre le racisme (Fédéral, FWB et Wallonie)


Fin 2022, le Fédéral publiait son plan contre le racisme. Celui-cie concrétise l’engagement que la Belgique a pris il y a 20 ans et répond à la demande de la Commission européenne d’adopter un Plan d’action national. Il répond également à la demande de la Commission de garantir que des représentants de la société civile et des organes de promotion de l’égalité de traitement soient associés à l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation des plans d’action nationaux contre le racisme.

Deux bonnes nouvelles suivent en avril 2023 : un premier plan régional ainsi qu’un plan de la fédération Wallonie-Bruxelles de lutte contre le racisme voient le jour et s’articulent avec le plan fédéral de lutte contre le racisme. Depuis de nombreuses années, ces plans sont des demandes tant du secteur associatif que des collectifs citoyens. Parmi les mesures déjà citées, plusieurs font l’objet de revendications ou de projets déjà mis en route par le CAI. Ainsi, par exemple, le testing à l’aveugle pour lutter contre la discrimination au logement est déjà en place à la suite d’un partenariat entre la Ville, UNIA, la VUB et le CAI. Nous apprenons la future création d’un comité régional d’accompagnement composé, entre autres, de représentants des Centres régionaux d’Intégration et nous nous réjouissons d’y être associé en tant qu’acteur de la lutte contre le racisme. Ces plans ont été alimentés par les réflexions des différents CRI et de leurs partenaires, institutions ou associations de terrain.

Nous tenons, encore fois, à remercier les membres de la plateforme de lutte contre le racisme en province de Namur qui ont, à nos côtés, participé à l’élaboration de ces recommandations régionales.  Ce sont des avancées significatives qui doivent encore être opérationnalisées en fonction des contextes locaux de chacun. Pour la province de Namur, le CAI a déjà entamé ce chantier avec les membres de la plateforme de lutte contre le racisme et pourra ainsi le poursuivre de manière pertinente et cohérente.

Plan fédéral de lutte contre le racisme

Plan Wallon de lutte contre le racisme

Plan de lutte contre le racisme de la Fédération Wallonie-Bruxelles





Lettre ouverte de la coordination des sans-papiers aux députés fédéraux


Mesdames et Messieurs les député.e.s

Par la présente, nous venons pour vous rappeler que, le 8 novembre 2022, une loi citoyenne pour la régularisation et pour l’établissement de critères clairs, justes et permanents, signée par 35000 citoyens et citoyennes belges, avait été défendue par des « sans-papiers » à la commission intérieur au parlement fédérale.

En ce jour, nous estimons que l’heure est venue pour que ce projet de loi sort des tiroirs afin qu’il soit examiné soumis au vote.

N’oublions pas que, pour arriver à ce projet de loi citoyenne, il y a eu de nombreuses mobilisations citoyennes, parmi lesquels : la caravane des sans-papiers, les campagnes de justice migratoire, des communes hospitalières, et de We are Belgium Too. Toutes jonchées des négociations et des discussions avec les gouvernements successifs du pays, qui, malheureusement sont restés toujours insensibles à la question des personnes sans-papiers. Ni la pandémie du Covid, ni Même la grève de la faim de 60 jours de nos camarades de l’USPR, à l’église du Béguinage, à l’été 2021 n’ont pas pu faire que le gouvernement ait un regard bienveillant vis-à-vis des sans-papiers.

Face à la dérobade du gouvernement, avec la campagne « In my Name », 35000 citoyens belges vous exigent de vous saisir de la question des personnes papiers en examinant le projet de loi sur la régularisation soumis à vous. Ce qui motive cette réclame est que, la loi du 15 décembre 1980 relative à l’accès au territoire, au séjour, à l’établissement et à l’éloignement des étrangers est caduque et inapplicable dans le contexte actuel. La procédure de régularisation qui en découle via son article 9 bis, est une loterie. Cette loi ne tient pas compte de nos réalités de vie et de tout ce nous donnons aussi pour ce pays. Elle est sans critère et totalement arbitraire. Le pouvoir discrétionnaire n’est pas juste. Pour tout vous dire, cette loi nous est oppressante et nous écrase. Elle nous expose à l’exploitation. Elle nous sédentarise et nous paupérise. Elle prive des entreprises d’une main d’œuvre présente sur le territoire et prive aussi l’Etat belge des cotisations sociales insoupçonnées. Par contre, elle entretien le rejet de l’autre et trace un boulevard royal à l’extrême droite. Une doctrine à laquelle nous nous opposons tous.

Ici, nous vous rappelons aussi, que le baromètre du CNCD 11.11.11 fin 2022 avait indiqué que 54% de la population belge est favorable à la régularisation et à l’octroi d’un permis de travail aux personnes sans-papiers résidant depuis au moins 5 ans en Belgique.

De tout ce qui précède, il est à constater que les citoyens vous ont parlé. Aussi vrai que, vous avez été mandaté par eux, il vous vous revient de les écouter et d’agir. Ils vous demandent de changer la loi du 15 décembre 1980 en légiférant pour une régularisation avec des critères claires, justes et permanents à inscrire dans la loi.

Avec ce que nous apportons déjà dans cette société, c’est à l’avantage de la Belgique de nous intégrer

dans l’Etat de droit belge. Merci de nous faire regagner notre dignité perdue. La Coordination des sans-papiers

Contact : coordinationsanspapiersbruxelles@riseup.net Porte-paroles : Serge 0493291974 / Azad : 0466446363 Modou : 0499884821 / Bintou : 0466281442.





Facilitation linguistique

Facilitation linguistique

en ukrainien et russe

Depuis mai 2022, le CAI a mis en place et coordonné un groupe de facilitateurs linguistiques volontaires ukrainophones et/ou russophones. Notre équipe s’est également vu renforcée par deux collègues parlant le russe et l’ukrainien. Ces initiatives ont vu le jour suite aux difficultés, pour le secteur de l’intégration namurois, d’obtenir rapidement des interprètes ukrainiens sur le terrain pour un nombre important de dossiers.

En complément des services d’interprétariat classiques, Le CAI vous propose donc un appui en facilitation linguistique en ukrainien/russe, par téléphone ou directement sur place pour de multiples démarches :

    • Transmission d’informations
    • Aide à la prise de rendez-vous
    • Accompagnement aux rendez-vous

Ce service est entièrement gratuit et accessible aux associations et partenaires publics namurois au contact du public ukrainien.

 

Pour prendre rendez-vous, appeler le 081 73 71 76 ou remplissez le formulaire de contact ci-dessous.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
--- Sélectionner : country ---AfghanistanAfrique du SudAlbanieAlgérieAllemagneAndorreAngolaAnguillaAntarctiqueAntigua-et-BarbudaArabie SaouditeArgentineArménieArubaAustralieAutricheAzerbaïdjanBahamasBahreïnBangladeshBarbadeBelgiqueBelizeBermudesBhoutanBiélorussieBolivie (État plurinational de)Bonaire, Saint Eustatius and SabaBosnie-HerzégovineBotswanaBrésilBulgarieBurkina FasoBurundiBéninCambodgeCamerounCanadaCap-VertChiliChineChypreColombieComoresCongoCongo (République démocratique du)Corée (République de)Corée (République populaire démocratique de)Costa RicaCroatieCubaCuraçaoCôte d’IvoireDanemarkDjiboutiDominiqueEspagneEstonieEswatini (Royaume de)FidjiFinlandeFranceFédération RusseGabonGambieGhanaGibraltarGrenadeGroenlandGrèceGuadeloupeGuamGuatemalaGuerneseyGuinéeGuinée équatorialeGuinée-BissauGuyaneGuyaneGéorgieGéorgie du Sud et îles Sandwich du SudHaïtiHondurasHong KongHongrieIndeIndonésieIrakIran (République islamique d')Irlande (République d’)IslandeIsraëlItalieJamaïqueJaponJerseyJordanieKazakhstanKenyaKirghizistanKiribatiKosovoKoweïtLa RéunionLesothoLettonieLibanLiberiaLibyeLiechtensteinLituanieLuxembourgMacaoMacédoine du Nord (République de)MadagascarMalaisieMalawiMaldivesMaliMalteMarocMartiniqueMauritanieMayotteMexiqueMicronésie (États fédérés de)Moldova (République de)MonacoMongolieMontserratMonténégroMozambiqueMyanmarNamibieNauruNegara Brunei DarussalamNicaraguaNigerNigériaNiueNorvègeNouvelle-CalédonieNouvelle-ZélandeNépalOmanOugandaOuzbékistanPakistanPalauPalestine (État de)PanamaPapouasie-Nouvelle-GuinéeParaguayPays-BasPhilippinesPolognePolynésie françaisePorto RicoPortugalPérouQatarRoumanieRoyaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du NordRwandaRépublique arabe syrienneRépublique centrafricaineRépublique dominicaineRépublique démocratique populaire du LaosRépublique tchèqueSahara occidentalSaint BarthélemySaint Pierre et MiquelonSaint-Christophe-et-NevisSaint-MarinSaint-Martin (partie française)Saint-Vincent-et-les GrenadinesSainte-Hélène, Ascension et Tristan da CunhaSainte-LucieSalvadorSamoaSamoa américainesSao Tomé et PrincipeSerbieSeychellesSierra LeoneSingapourSint Maarten (partie hollandaise)SlovaquieSlovénieSomalieSoudanSoudan du SudSri LankaSuisseSurinamSuèdeSénégalTadjikistanTaiwan, République de ChineTanzanie (République-Unie de)TchadTerres Australes FrançaisesTerritoire britannique de l’océan IndienThaïlandeTimor orientalTogoTokelauTongaTrinité et TobagoTunisieTurkménistanTurquieTuvaluUkraineUruguayVanuatuVenezuela (République bolivarienne du)VietnamWallis et FutunaYémenZambieZimbabweÉgypteÉmirats arabes unisÉquateurÉrythréeÉtat de la cité du VaticanÉtats-Unis d’AmériqueÉthiopieÎle BouvetÎle ChristmasÎle MauriceÎle NorfolkÎle de ManÎles CaïmansÎles Cocos (Keeling)Îles CookÎles Falkland (Malvinas)Îles FéroéÎles Heard et McDonaldÎles Mariannes du NordÎles MarshallÎles PitcairnÎles SalomonÎles Turques et CaïquesÎles Vierges (Américaines)Îles Vierges (Britanniques)Îles de Svalbard et Jan MayenÎles mineures américainesÎles Åland




Sakife

En partenariat avec

Caravane pour la Paix et la Solidarité
La Ville de Namur
Présence et actions culturelles
Le Sireas

Le CAI a le plaisir de vous proposer l’exposition

SAKIFE

Des photos de Christophe Smets avec des textes de Olivier le Bussy

Accessible gratuitement les 7, 8, 12, 13, 14, 15 et 16 avril entre 14 et 18 heures

Au CCN, sur le site des Anciens Abattoirs de Bomel (voir plan sur google map)

Sakife est un projet d’expo-reportage photo de La Boîte à Images asbl qui a pour cadre les provinces du Nord et du Sud Kivu à l’est de la République démocratique du Congo, et qui vise à mettre en lumière les rôles des femmes dans le système de santé, en lien notamment avec le travail du docteur Mukwege, prix Nobel de la Paix 2018. Le projet saisit des instantanés de vie de femmes prestataires de soins, patientes ou victimes pour rendre compte de l’importance des différents aspects de la santé des femmes, dont les violences sexuelles.

Pour l’occasion, nous vous proposons également deux activités gratuites liées à la thématique.

Caravane pour la Paix et la Solidarité présente ses activités en Belgique et au Congo

Jeudi 13 avril de 14 à 18h

> Plus d’infos

 

Conférence :

L’instabilité de l’Est du Congo : causes et conséquences

Jeudi 13 avril 2023 de 18h à 20h

La situation dans les régions des deux Kivu au Congo est instable depuis des années, affectant la sécurité, la santé, l’environnement, le travail, en un mot la survie des populations. Cette conférence, donnée par Monsieur Hubert Leclercq, journaliste à La Libre Belgique, sera l’occasion d’en identifier les protagonistes, les causes et les conséquences. Un détour par l’histoire des cent dernières années permettra d’approfondir l’analyse, en abordant par exemple l’impact de la colonisation et la décolonisation, celui du génocide des Tutsis par les Hutus au Rwanda, la fin de règne de Mobutu et l’assassinat d’Habyarimana, le rôle de l’armée rwandaise et celui de l’Ouganda. Seront également abordées les raisons de la persistance de cette instabilité, les enjeux de l’élection présidentielle de 2023, l’exploitation des ressources naturelles par les pays étrangers et voisins, et les impacts sur les populations.

> Infos et inscriptions 

Jeu de la ficelle – ANNULÉ

Animé par le PAC Namur

Le samedi 15 avril de 14 à 16 heures

Plus d’un demi-siècle après l’indépendance du Congo, il est nécessaire de questionner l’histoire coloniale belge, de déconstruire les récits nationaux et la version officielle de l’histoire. Pendant plus de 80 ans, la Belgique a exploité les ressources du Congo, du Rwanda et du Burundi. Cette exploitation massive a permis à la métropole notamment d’accomplir sa révolution industrielle. Elle a été permise par le travail forcé, très souvent mal payé et accompli dans des conditions sociales et sanitaires désastreuses pour les Congolais.es, Rwandais.es et Burundais.es. Ce système a laissé durablement des traces, bien au-delà de la domination coloniale belge.

C’est pourquoi Présence et Action Culturelles, mouvement d’éducation permanente, a développé en partenariat avec Solsoc une version du jeu de la ficelle interrogeant la relation entre la Belgique et le Congo, à travers l’exploitation des ressources et des populations. Pour ce faire, cet outil pédagogique prend pour point de départ un objet familier : le téléphone portable. Il questionne les liens particuliers de cet objet avec les filières d’extraction et d’exportation des minerais qui rendent possible sa fabrication depuis le Congo.

Il interroge le rôle joué par des entreprises belges dans sa fabrication et leurs liens avec l’histoire coloniale : comment ces activités industrielles affectent-elles la réalité des travailleur·euses sur le sol congolais et belge ? Quels sont les liens entre les conflits à l’Est du Congo et la fabrication du téléphone portable ? En quoi les mouvements migratoires peuvent-ils être compris à la lueur de ces conflits et enjeux économiques ? Pourquoi finalement connaissons-nous aussi mal notre histoire coloniale ?

Cliquez sur l’image pour agrandir




Découverte du répertoire alpha-FLE et foire aux outils

Le mardi 21 février 2023 de 9h00 à 12h30
Maison Administrative de la Province de Namur

rue Henri Blès 190C, Namur (Parking aisé)

 

Le Centre d’action interculturelle et la Province de Namur organisent une matinée de présentation du Répertoire d’outils pour l’alphabétisation et le français langue étrangère, avec la mise en pratique et la découverte dynamique d’une sélection d’outils pédagogiques sortis de l’outilthèque de la Province de Namur.

 Programme de la matinée

08h45 : accueil
09h00 : présentation du répertoire
09h30 : ateliers*
10h30 : pause 
10h45 : ateliers*
11h45 : Foire aux outils
12H15 : sandwichs 

Atelier 1

Kit pédagogique  » L’histoire des mutualités en Belgique  » et  » La solidarité en Belgique « 
Animé par Cultures et Santé

Atelier 2

Photolangage  » Arbres de vie « 
Animé par Les Filles du Baobab

    Atelier 3

    Kit pédagogique sur l’hygiène
    Animé par le Centre d’action interculturelle

    Atelier 4

    Recueil  » Carré genre junior  » 
    Animé par Le Monde Selon les Femmes

     

     

    Inscription gratuite mais obligatoire
    via le formulaire en ligne

    > Rendez-vous sur www.cainamur.be/outils-et-publications-sur-lapprentissage-du-francais/ pour télécharger la brochure

    Contact : Béatrice Vandeputte – Province de Namur
    081 77 55 29 – beatrice.vandeputte@province.namur.be

     




    Séance d’info sur l’Appel à projets PCI 2024

    Les Centres régionaux d’intégration pour les personnes étrangères et d’origine étrangère des provinces de Namur, du Brabant wallon et de Luxembourg ont le plaisir de vous convier à la présentation de l’appel à projets « Promotion de la citoyenneté et de l’interculturalité 2024 » lancé par la Fédération Wallonie-Bruxelles et qui sortira dans le courant du mois de janvier.

    Séance d’information sur l’appel à projets PCI

    Promotion de la citoyenneté et de l’interculturalité 2024

    Cette séance aura lieu le lundi 22 janvier 2024 à 9h45 (accueil dès 9h30)*

    10h : Présentation

    11h : Questions-réponses

    Dans un souci d’organisation, nous vous invitons à vous inscrire au plus tard pour 16 janvier 2024 inclus au moyen du formulaire ci-dessous

    Pour toute information complémentaire, vous pouvez prendre contact auprès du centre régional de votre province en cliquant sur le logo approprié ci-dessous.

     

    Plus d’infos sur l’appel à projets sur www.pci.cfwb.be.

       

     

    Avec le soutien de la Ville de Namur